Banner_06.jpg

Espaces de production

On ne fait pas d'omelette sans casser des oeufs.

 

La poussière, l'humidité, les vapeurs agressives et les températures comprises entre -40 °C et +50°C mettent l'installation d'éclairage à rude épreuve, dans les espaces de production les plus divers.

 

Les LED, contrairement aux tubes fluorescents souvent employés, réagissent bien aux basses températures. En revanche, elles supportent mal la canicule. Comme composant électronique, elles doivent également être protégées contre l'humidité. Autres phénomènes concomitants désagréables: les effets stroboscopiques, redoutés, (une lame de scie circulaire rotative semble s'arrêtrer en raison des émissions de lumière pulsée d'une source lumineuse à intensité variable).

 

Cependant, ce n'est pas une raison pour renconcer aux LED pour de telles applications. Au contraire. Pour les plafonds très hauts, que l'on trouve souvent dans les halles de production industrielles, l'éclairage sur la base de LED est idéal: leur lumière peut être dirigée avec précision et les dépenses pour le remplacement de l'éclairage sont fortement réduites, étant donné la longue durée de vie des LED.

 

Dans des conditions de propreté particulièrement délicates, il convient bien entendu de continuer à procéder à des nettoyages à intervalles réguliers. Le système d'éclairage sans entretien n'existe pas. Les LED ne sont pas un produit miracle. On trouve aujourd'hui des produits arrivés à maturité pour de nombreuses utilisations.

 

Par ailleurs, au cours des dernières années, les prix des LED se sont de plus en plus rapprochés de ceux de l'éclairage traditionnel.

 

Par rapport aux solutions traditionnelles, outre l'amélioration souvent constatée de la qualité de la lumière (en particulier dans le domaine de la restitution des couleurs), la consommation énergétique peut être réduite jusqu'à 50%, notamment grâce à une gestion de l'éclairage intelligente (comme la gestion en fonction de la lumière naturelle, selon les zones à éclairer). Sur la durée de vie, le surcoût lié à l'acquisition est généralement plus que compensé.

 

retour

Les cookies facilitent la mise à disposition de nos services. Lorsque vous faites appel à nos services, vous acceptez de fait les cookies que nous utilisons.
Autres informations Ok